Err

PUB-VannesHaut2022.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Eddy Louiss

20 sep. 2011
Sunside/Musée de la Fédération Française de Tennis, Roland-Garros, Paris
Dans le cadre de ses concerts « hors les murs », le Sunside s’est exporté… au musée de la Fédération Française de Tennis à Roland-Garros. Pour Eddy Louiss (org), le 3 juin, le timing du concert a été quelque peu retardé par le match entre Federer et Djokovic, mais le jazz n’étant pas tout à fait sur ses terres… Le cadre est chic, un peu trop, avec une opposition tranchée entre public payant et buffet pour VIP dont la convivialité n’est pas très jazz. Au moins la sonorisation était-elle très adéquate et les fauteuils moelleux. La musique d’Eddy Louiss était consensuelle : son quartet avec l’excellent Xavier Cobo (ts) était souligné par quatre violoncelles un peu mièvres. Après un funk un peu convenu, Eddy Louiss a privilégié les ambiances aux mélodies sucrées. Bossas lentes (« De la fin naît le commencement », « A René ») et tango (« Song for Montevideo ») avec cordes ont alterné avec des moments jazz (« Whisper Not », « Night in Tunisia », avec le très péremptoire Xavie Cobo en vedette). Reste que, sur ces morceaux jazz, la rythmique était un peu lourde (son de batterie fusion). Une musique sans grande urgence.
Jean Szlamowicz