Err

bandeau-anniv-2020.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Ray Mantilla

21 mars 2020
22 juin 1934, New York, NY – 21 mars 2020, New York, NY
© Jazz Hot 2020

2013-Ray Mantilla, The Connection





Le percussionniste Ray Mantilla s’est éteint à Manhattan, le 21 mars, à l’âge de 85 ans, des suites d’un cancer. Privilégiant les congas et les timbales, il avait une capacité étonnante à s’adapter aux contextes les plus divers: latin jazz, bebop, mainstream comme avant-garde. 

 

 

Raymond Mantilla est né dans le South Bronx, d’un père originaire du Pérou, architecte, ingénieur et guitariste amateur, et d’une mère née à Porto Rico, patronne d’une bodega. Alors que le base-ball est la grande affaire de son adolescence, il reçoit un choc musical en entendant à la radio le chef d’orchestre et percussionniste cubain Machito (alias Francisco Raúl Gutiérrez Grillo, 1912-1984). C’est pour lui comme une révélation. Il commence à fréquenter le YMCA (Young Men’s Christian Association) local et fait ses débuts aux percussions sur des boîtes de café, avant d’acquérir des congas. Parmi les autres jeunes musiciens de son âge habitant dans le South Bronx, il côtoie Eddie Palmieri (p), Johnny Pacheco (fl, perc) et Manny Oquendo (perc), futurs animateurs de la mouvance latin jazz et salsa. Ray Mantilla développe ses capacités auprès de percussionnistes de son âge: Benny Bonnilla et Ray Barretto qui le fait venir, après une première expérience avec la chanteuse Eartha Kitt, dans la formation d’Herbie Mann en 1960, au sein de laquelle il reste pendant trois ans –il retrouvera ponctuellement le flûtiste dans les décennies suivantes– à la suite de quoi il dirige son propre big band à Porto Rico, de 1963 à 1969.

 

Durant les trois décennies qui suivent, Ray Mantilla multiplie les collaborations, mêlant ses percussions latines à des univers esthétiques très différents. Il est ainsi en 1970, dès l'origine, l’un des membres, du collectif de percussions M’Boom dirigé par Max Roach qui compte notamment Joe Chambers, avec lequel il enregistre (The Almoravid, 1973), Roy Brooks,  Freddie Waits, Omar Clay et Warren Smith (cf. l'interview de Warren Smith dans Jazz Hot n°685)


Un autre batteur l’engage: Art Blakey qui l’intègre à la nouvelle version de ses Jazz Messengers qui comprend entre autres Curtis Fuller (tb), Bobby Watson (as) et James Williams (p) et deux disques de 1977 et 1978 évoquent cette rencontre (Art Blakey’s Jazz Messengers, In My Prime. Vol. 1 & 2).

Par ailleurs, en 1977, il accompagne Dizzy Gillespie lors de sa tournée à Cuba, la première effectué par des artistes américains depuis l’embargo mis en place en 1962. La décennie 1970 est également marquée par des rencontres avec Gato Barbieri (ts), Sonny Stitt (ts), Jack McDuff (org), Clifford Jordan (ts), Don Pullen (p), Freddie Hubbard (tp), Richie Cole (as) et même Charles Mingus (b) qu’il accompagne sur deux albums en 1977 et 1978. On relève aussi un premier enregistrement avec Cedar Walton en 1975 (
Mobius), qui sera suivi d’autres albums, jusqu’au dernier donné par le pianiste en 2011, The Bouncer.

 

1978-Ray Mantilla, Mantilla


En 1978, il enregistre un premier album sous non nom, Mantilla (Inner City), entre rythmiques latines et fusion, avec un groupe qui prend le nom de «Space Station
» et qui sera son terrain d’expérimentation. Ce goût pour la recherche musicale l’amène, au milieu des années 1980, à passer successivement en studio avec deux figures de l’AACM de Chicago: Muhal Richard Abrams (p) et Amina Claudine Myers (p, voc). On le retrouve également en compagnie de Dexter Gordon (ts) et James Spaulding (as, fl). Des collaborations qui sont suivies dans les années 1990 par d’autres avec Lou Donaldson (as), Mose Allison (p), ainsi que Billy Taylor (p). En 1990, il lance une nouvelle formation: The Jazz Tribe, avec Bobby Watson (as), qui grave trois albums sur le label italien Red Records: Live at Spezia (1990), The Next Step (1999) et Everlasting (2008).

 

Ces dernières années, ses autres enregistrements en leader sont réalisés sous la bannière du label Savant, pour lesquels il s’entoure d’un New Space Station, comme une retour aux racines latines, composé de Willie Williams (ts) et d’une majorité de musiciens originaires des Caraïbes et d'Amérique-du-Sud, comme Enrique Fernandez (s, fl, cl). Un inédit, Rebirth, devrait sortir dans le courant de l’année chez Savant.


rôme Partage



SELECTION DISCOGRAPHIQUE

Leader

CD 1978. Mantilla, Inner City 1052

CD 1984. Hands of Fire, Red Records 123174-2

CD 1986. Synergy, Red Records 123198-2

CD 1988. Dark Powers, Red Records 123221-2
CD 1990. The Jazz Tribe. Live at Spezia, Red Records 123254-2

CD 1997. Head Games, Jazz Today 6698-2

CD 1999. The Next Step, Red Records 123285-2

CD 2004. Man-Ti-Ya, Savant 2059

CD 2006. Good Vibrations, Savant 2073

CD 2008. Everlasting, Red Records 123316-2
CD 2013. The Connection, Savant 2133

CD 2017. High Voltage, Savant 2160

1984-Ray Mantilla, Hands of Fire1997-Ray Mantilla, Head Games2006-Ray Mantilla, Good Vibrations2017-Ray Mantilla, High Voltage
1961-Herbie Mann, The Family of Mann1972-M’Boom, Re: Percussion1977-Art Blakey’s Jazz Messengers, In My Prime. Vol. 11997-Cedar Walton, Roots,

Sideman
CD
1960. Herbie Mann, Flute, Brass, Vibes & Percussion, Fresh Sound 654

CD 1960. Max Roach, We Insist! Freedom Now Suite, Candid 9002

LP  1960. Herbie Mann, The Common Ground, Atlantic 1343

LP  1960. Herbie Mann, Wailin’ Modernist, Alto 723

LP  1961. Herbie Mann, The Family of Mann, Atlantic 1371

CD 1961. Ray  Barretto, Carnaval, Fantasy 24713-2

CD 1961. Herbie Mann, Herbie Mann Returns to the Village Gate, Wounded Bird Records ‎1407

CD 1961. Kenny Dorham, Hot Stuff From Brazil, West Wind 015

LP  1961. Herbie Mann, At the Village Gate, Atlantic 1380

CD 1968. Larry Coryell, Basics, Vanguard 79395

CD 1972. M’Boom, Re: Percussion, Think! 184

LP  1972. Art Blakey and the Jazz Messengers, Child's Dance, Prestige 10047
CD 1973. Joe Chambers, The Almoravid, 32 Jazz 32099

LP  1974. Gato Barbieri, Chapter Three: Viva Emiliano Zapata, Impulse! 9279

CD 1975. Joe Beck, Berck!, Kudu 40805-2

LP  1974. Sonny Stitt, Never Can Say Goodbye, Cadet 60040

LP  1975. Jack McDuff, Magnetic Feel, Cadet 60039

LP  1975. Herbie Mann, Discotheque, Atlantic 1670

LP  1975. Herbie Mann, Waterbed, Atlantic 1676

LP  1975. Cedar Walton, Mobius, RCA 1009

LP  1976. Joe Chambers, New World, Porter 1505

LP  1976. Clifford Jordan/Cedar Walton/Billy Higgins/Sam Jones/Ray Mantilla, The Pentagon, Inner City 6009

LP  1976. Don Pullen, Tomorrow’s Promises, Atlantic 1699

LP  1976. Freddie Hubbard, Windjammer, Columbia 34166

CD 1976-77. Richie Cole, Alto Madness, 32 Jazz 32065

LP  1977. Charles Mingus, Three or Four Shades of Blues, Atlantic  50390

LP  1977. Art Blakey’s Jazz Messengers, In My Prime. Vol. 1, Timeless 114

LP  1978. Art Blakey’s Jazz Messengers, In My Prime. Vol. 2, Timeless 118
LP  1978. Charles Mingus, Something Like a Bird, Atlantic 8805

LP  1978. Charles Mingus, Me Myself an Eye, Atlantic 8803

LP  1978. Manhattan Brass, Better Days XY7589

LP  1979. Darius Brubeck, Return, Vanguard 79426

CD 1979. Dexter Gordon, A Gordon Cantata, West Wind 2079

CD 1979. Mark Murphy, Satisfaction Guaranteed, 32 Jazz 32036-2

LP  1979. Cedar Walton, Soundscapes, CBS 84351

LP  1982. Jimmy Mc Griff, The Groover, JAM 009

CD 1982. Dexter Gordon, American Classic, Elektra Musician 60126

CD 1984. M’Boom, Collage, Soul Note 121059-2

CD 1984. Muhal Richard Abrams, View From Within, Black Saint 0081

CD 1985. Max Roach, Easy Winners, Soul Note 1109

CD 1986. Richie Cole, Pure Imagination, Concord Jazz 4314

CD 1987. Amina Claudine Myers, Amina, Novus 3030-2

CD 1988. James Spaulding, Gotstabe a Better Way!, Muse 5413

CD 1991. Max Roach, To the Max!, Enja 7021-22

CD 1991. Kenny Burrell, Sunup to Sundown, Contemporary 14065-2

CD 1992. Bob McHugh, Manhattan Sunrise, Alliance 3746

CD 1993. Mingus Big Band, Nostalgia in Time Square, Dreyfus 36559-2

CD 1993. Mose Allison, The Earth Wants You, Blue Note 855230-2

CD 1993. Billy Taylor, It’s a Matter of Pride, GRP 97562

CD 1994. Richie Cole, Kush, Heads Up 3032

CD 1994. Lou Donaldson, Sentimental Journey, Columbia 66790

CD 1995. Herbie Mann, Herbie Mann 65th Birthday Celebration, Lightyear 54185-2

CD 1996. Richie Cole, West Side Story, MusicMasters 65165-2

CD 1997. Cedar Walton, Roots, Astor Place 4010

CD 2002. Cedar Walton, Latin Tinge, HighNote 7099

CD 2006. John Hicks, Sweet Love of Mine, HighNote 7142

CD 2011. Cedar Walton, The Bouncer, HighNote 7223


VIDEOS

1972. Art Balkey’s Jazz Messengers, concert intégral, Jazz à Châteauvallon (83)

Art Blakey (dm, voc), Jeremy Steig (fl), George Cables (p, ep), Stanley Clarke (b), Tony Williams (dm), Ray Mantilla, Buck Clarke (perc)

https://www.youtube.com/watch?v=6RJzJFsOWAk

 

1973. Max Roach & M’Boom, concert intégral, Jazz Middelheim Festival, Anvers (Belgique)

Max Roach , Roy Brooks, Joe Chambers, Omar Clay, Warren Smith, Freddie Waits, Ray Mantilla (dm, perc)

https://www.youtube.com/watch?v=s0ZkAI9dVqk

 

2000. Cedar Walton Quintet, Jazzmobile, Grants Tomb, NY

Cedar Walton (p), Javon Jackson (ts), David Williams (b), Kenny Washington (dm), Ray Mantilla (perc)

https://www.youtube.com/watch?v=Secu6oc28YU

 

2001. Ray Mantilla Band

https://www.youtube.com/watch?v=hlH9gWjdbNs

 

2018. Ray Mantilla Band, «Mantilla’s Jam», Gateway Center,

https://www.youtube.com/watch?v=TO_rQcn959U

 

2019. M’Boom, répétions et extraits de concert, Kennedy Center, Washington, DC

M’Boom feat. Ray Mantilla (perc), Joe Chambers, Warren Smith, Bobby Sanabria (dm, perc)

https://www.youtube.com/watch?v=-3_3rhWGeTQ


*