Err

pubentetesite.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Fabien Mary

11 avril 2013
Conception
Fabien Mary © Jazz Hot n°663, printemps 2013
Nouveauté-Sélection
Too Short, Conception, Escapade, There Goes My Heart, Chick’s Tune, I’ll Be Seeing You, Waltz For M, I Waited For You, Ow !, Turning Point
Fabien Mary (tp), Steve Ash (p), David Wong (b), Pete Van Nostrand (dm) + Frank Basile (bs)
Enregistré le 9 avril 2012, New York
Durée : 53' 46''
Elabeth 621062 (Socadisc)

Enregistré à New York, le dernier opus de Fabien Mary constitue un beau développement d’un art qu’il peaufine depuis longtemps. Fidèle à sa manière concise et précise, il y ajoute un certain poids, une certaine présence et une sensibilité particulière. En effet, si la qualité de construction de chacun de ses solos est remarquable de logique et d’invention, la vitalité qui se dégage de ce quintet apporte une vibration spécifique. Le mariage baryton-trompette apporte des couleurs d’une grande richesse, avec « Too Short » et « Waltz For M », superbes compositions du leader, et avec « Escapade » de Dorham. Mais il y a aussi un « There Goes My Heart » à la joyeuseté mélancolique, un « Conception » sobre et dense, « Chick’s Tune » à la tonicité puissante. « I Waited For You » et « Ow ! » illustrent deux aspects opposés de la musique de Dizzy Gillespie, assumés par Fabien Mary, la ballade poignante et la virtuosité bop. Indubitablement, Fabien Mary s’exprime dans le style de Kenny Dorham et Frank Basile dans celui de Pepper Adams. Mais c’est toute une nébuleuse qui est convoquée ici, où l’on entend Joe Henderson, Donald Byrd, Hank Mobley, Art Farmer, Johnny Coles, et beaucoup d’autres, de manière plus ou moins subliminale. Il n’y a pas à rougir de ces références, au contraire, ne serait-ce que pour lutter contre la pression idéologique décrétant que l’histoire du jazz devrait ne pas être vivante, ne pas se transmettre et ne pas être un lieu d’expression. L’élégance de Steve Ash, la nervosité tranquille de Pete Van Nostrand et la présence assurée de David Wong cadre les échanges grâce à un socle d’une grande fermeté. Un album de grande classe.
Jean Szlamowicz