Err

PUB-VannesHaut2022.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Flat Earth Society

1 déc. 2013
13
© Jazz Hot n°665, automne 2013

Nouveauté-Sélection
Experiments In The Revival of Organisms, Sneak Attack of The Sponges, Patsy, Fast Forward, Six Pine Trees, Stoptime Rag, Raincheck, Intersections, Goat's Wool Without Abbas, Betwixt & Between, Unconditional Lucifer, Meet Luke Devereaux, Domination of Black

Stefaan Blancke (tb), Benjamin Boutreur (as, rec), Berlinde Deman (tu, voc), Bart Maris (tp), Michel Mast (ts), Marc Meeuwissen (tb), Kristof Roseeuw (b), Peter Vandenberghe (cl), Luc Van Lieshout (tp), Bruno Vansina (bs, fl), Teun Verbruggen (dm), Peter Vermeersch (cl basse, voc), Pierre Vervloesem (g), Wim Willaert (acc, cl), Tom Wouters (bcl, vib)
Enregistré du 21 au 24 février 2012, Bruxelles (Belgique)
Durée : 1h 12’ 14’’
Igloo Records 239 (Socadisc)

L’album 13 fête les treize ans d’existence de Flat Earth Society. Fondée en 2000 par Peter Vermeersch, cette formation belge tire son nom du mouvement dit de la terre plate initié en Angleterre par Samuel Shenton. Une appellation qui en dit long sur le goût de la provocation et le refus des poncifs académiques des musiciens de l’orchestre. En ressort une musique déjantée, bouillonnante, drôle, joyeuse, alimentée par ses propres excès et exécutée avec brio. Le tout s’organise autour de cellules musicales qui s’entremêlent, se transforment et se disloquent selon une ligne artistique devant beaucoup à l’inspiration du moment. Une fausse impression, bien sûr, car les parties improvisées le sont à l’intérieur d’un cadre orchestral précis nourri des influences jamais affirmées avec force de Charlie Mingus, Duke Ellington, Sun Ra... Les climats évoluent d’un titre à l’autre : « Sneak Attack Of The Sponges » et « Fast Forward » distillent un rythme échevelé ; « Experiments In The Revival Of Organisms » est marqué par le rock ; « Unconditional Lucifer » fait penser à une cantate. Adapté au contexte, le répertoire doit beaucoup aux compositions de Peter Vermeersch et de John Watts. Une curiosité.

Alain Tomas