Err

PUB-VannesHaut2022.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Gail Pettis

1 déc. 2013
Here in the Moment
© Jazz Hot n°665, automne 2013

Nouveauté-Sélection
In the Still of the Night, The Very Thought of you, Who Can I Turn to , I Thought About You, Night & Day, Day in Day out, Nature Boy, I Could Have Danced All Night, At Last How Did He look ? Snap Your Fingers
Gail Pettis (voc), Darin Clendenin (p), Randy Halberstadt (p), Clipper Anderson (b), Jeff Johnson (b), Mark Ivester (dm)
Enregistré les 28-29 novembre, le 8 décembre 2008 et le 28 mai 2009, Edgewood (USA)
Durée : 46’ 26”
OA2 Records 22O59 (www.oa2records.com)


Mea culpa, maxima culpa ! Il y a fort heureusement de bonnes chanteuses dans le microcosme jazzy. Nous en avons même rencontré. Mais les mauvaises sont tellement prétentieuses, infréquentables, qu’on oublierait de dire tout le bien qu’on pense de celles qui, sans effort, le plus naturellement du monde, talent oblige, s’imposent à nos oreilles comme cette très confirmée Gail Pettis. En compagnie d’une formation aux rythmiciens différents, elle nous offre ici, sans emphase ni affectation, en guise de premier album enregistré entre 2008 et 2009, une musique aussi swinguante qu’agréable. Aucune raison donc de se plaindre !
Nommée « 2010 Northwest vocalist of the Year » après un deuxième volume May I Come In ?, la petite fille d’Arthur Pettis, blues singer reconnu dans les années 30, venue sur le tard au jazz après une totale dévolution à l’orthodontie, sa pratique et son enseignement, a eu le temps, dans son Seattle d’adoption, de mutualiser ses prédispositions entre cours du soir, jam-sessions, passages en clubs, festivals et autres résidences (aux Pays-Bas) notamment.
Avec classe et distinction, à l’instar probablement de son modèle, la grande Nancy Wilson, mais avec une tessiture plus grave, Gail Pettis, livre, en professionnelle chevronnée 11 standards bien arrangés par les deux pianistes qui officient à tour de rôle à ses côtés. Voix chaude, placement rythmique irréprochable, elle conduit de bout en bout une session où le swing le dispute au bon goût. Belle version latine du célèbre « Nature Boy ». A découvrir.

Jean-Jacques Taïb