Err

PUB-VannesHaut2022.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Omara Portuondo

18 avril 2010
Live in Montréal
Buena Vista Social Club, Siboney, Hermosa Habana, Tiene sabor, Flor de Amor, Tabu, Amor de mis amores, Drume negrita, No me llores, He venido a decirte, As time goes by, Casa calor, Veinte años, Mueve la cintura mulato, Dos gardenias para ti, Besame mucho, La Sitiera, Guantanamera.
Bonus track : Portrait of Omara Portuondo
Enregistré au Festival International de Jazz de Montréal de 2005
Emarcy 7078970 (Universal)

On sait qu’aujourd’hui le titre de Festival de Jazz recouvre des manifestations qui débordent très largement le domaine du jazz. Le festival de Montréal n’échappe pas à ce processus. Omara Portuondo, chacun le sait, n’est pas une jazzwoman mais une des grandes voix de la musique cubaine que beaucoup ont découvert à travers le travail mené par Ry Cooder et son Buena Vista Social. Mais Omara hante les scènes depuis le début des années cinquante lorsqu’elle s’intègre au mouvement du filín à La Havane aux côtés de grands noms comme José Antonio Méndez, Portillo de la Luz, Orlando de la Rosa… et bien d’autres. Sa carrière est parsemée d’enregistrements de qualité.
C’est un plaisir de la découvrir sur ce dvd avec un répertoire puisé parmi les plus grands compositeurs – cubains pour l’essentiel. Sans effets et sans artifices Omara offre une prestation éblouissante avec, outre l’accompagnement de ses musiciens habituels – excellents Thompson (ts, ss), Chicoy (g), F. García (cb) et les deux jeunes filles Osiris Valdés et Yelaine Puentes alternant le violon et les chœurs, celui de l’Orchestre de Chambre de Montréal. Omara plane sur cette scène aussi complice de ses musiciens personnels que du luxueux ensemble.
Dix-huit thèmes sont au programme et certains ont… du swing comme ce vieux thème de Orestes López « Buena Vista Social Club » (Cette composition n’est pas récente comme certains pourraient l’imaginer à la suite du film). Le Son émerge à travers « Mueve la cintura mulato ». « Siboney » rappelle quel grand compositeur était Ernesto Lecuona. « Veinte años » rend hommage à la grande Rita Montaner. « Dos Gardenias » est un thème historique. Et Omara n’oublie pas le thème popularisé par Bola de Nieve « Time Goes By ». C’est une partie de l’histoire de la musique cubaine que l’on traverse en visionnant et écoutant ce dvd.
Sur le plan photographique le travail est de grande qualité. Les prises de vue sont judicieuses, les moments importants, les moments d’émotion sont bien mis en valeur. Les musiciens ne sont jamais oubliés et la complicité est soulignée.
En bonus on peut découvrir Omara en 1955, chantant, avec le Cuarteto Las d’Aida, une publicité pour les cigarettes Winston. Pratique habituelle des années cinquante à Cuba ! Sont proposées quelques belles photographies des années de jeunesse. S’ajoutent des extraits de concerts destinés à présenter le disque Flor de Amor.
Ce dvd devrait constituer une motivation pour partir à la recherche de plus anciens enregistrements de Omara Portuondo que peu à peu on se décide à rééditer.
Patrick Dalmace