pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

Buck Hill

20 mars 2017
13 février 1927, Washington, DC - 20 mars 2017, Greenbelt, MD
© Jazz Hot n°679, printemps 2017

1992, Buck Hill, Impulse









Saxophoniste ténor, soprano et clarinettiste,
Roger Wendell  dit «Buck Hill» est décédé le 20 mars dernier.

Il 
débute sur son instrument dès l’âge de 13 ans, mais sa carrière professionnelle ne démarre vraiment qu’en 1943. Chargé de famille, il restera dans sa ville natale de Washington où il gagne sa vie en tant que facteur. Cet emploi, qu’il gardera durant plus de trente ans, lui vaudra le surnom de «Wailing Mailman» (Wail: plainte, lamentation). Il vient de quitter la scène discrètement à l’âge vénérable de 90 ans et laisse une longue carrière très active, bien que locale, et une courte discographie d’une dizaine d’albums sous son nom.


1979, This Is Buck Hill




Ce natif de Washingon, DC comme Duke Ellington ou Billy Eckstine reste au départ influencé par la tradition de Louis Amstrong, mais poursuivra son petit chemin avec indépendance. Sa réputation grandit comme l’un des premiers animateurs de la scène locale jazz à l’égal de Charlie Rouse, Frank Wess et Benny Golson. Il fait partie des protagonistes recherchés des «batailles de ténors» dans la tradition de ces joutes musicales qui voient défiler dans les jam-sessions de la ville des musiciens comme Sonny Stitt, Gene Ammons, Dexter Gordon, Sonny Rollins, Cannonball Adderley et autres grands musiciens de passage. Buck Hill acquiert une certaine notoriété aux côtés de Charlie Byrd (g) qui le découvre en 1953; il accompagne à cette époque sur les scènes locales des artistes en tournée tels Dizzy Gillespie Miles Davis, Max Roach…


1989, Buck Hill, Capital




Il rejoint Charlie Byrd en 1958-59, mais s’éloigne peu de son fief. Sonny Stitt, à chacun de ses passages, fait appel à ses services. Il reste peu actif dans la décade suivante, marquée par le rock et la pop music, mais transmet son art par l’enseignement.


A la fin des années 1970, c’est grâce à un ancien élève, le batteur Billy Hart, qu’il commence à enregistrer de façon conséquente en tant que leader sur le label danois SteepleChase puis sur le label américain Muse Records. Entre temps, il apparaît sur des albums du trompettiste Allan Houser, musicien de Washington, DC.

1990, Buck Hill, The Bucks Stopes Here



Dans les années 1990, il rejoint la prestigieuse chanteuse et washingtonienne, Shirley Horn (p, voc), qui l’amène en tournée en Europe, expérience qu'il réédite avec Shirley Scott (p, org). Malgré un ancrage dans la capitale, Buck Hill s’est produit dans clubs célèbres de New York et des villes de la Côte Est: Fat Tuesday’s, Village Vanguard, Sweet Basil’s. Plus tard, il entame quelques tournées à l’étranger: North Sea Jazz Festival, Ottawa Jazz Festival. A la tête de son quartet, il fait le tour des Etats-Unis et revient en Europe qu’il avait découverte avec Charlie Byrd puis Shirley Horn.


1991, Buck Hill, I'm Beginin' to See the Light




Il a enregistré pour PolyGram/Verve, SteepleChase, Turning Point, Impulse!, Muse Records, JazzMont et Severn Records. En reconnaissance de sa longue carrière, de sa présence et de son activisme à Washington, DC, sa ville lui a dédié un jour d'honneur, un «Buck Hill Day», à l'instar de Duke Ellington ou Lionel Hampton. Toujours actif à un âge avancé, Buck Hill n’a cessé d’enthousiasmer ses fans par son entrain et son talent.




2006, Buck Hill, Relax



Sa fille, Robin Hill, a annoncé son décès.

Sans faire partie des légendes du jazz, Buck Hill est de ces acteurs qui donnent de la consistance au jazz, et il est considéré, par ses pairs, comme un des grands du saxophone ténor, un véritable «boss»!


Michel Antonelli










Teddy Edwards-Buck Hill-Von Freeman, Tenor ConclaveDISCOGRAPHIE

Leader

LP 1979. This Is Buck Hill, SteepleChase1095

LP 1979. Scope, SteepleChase 1123

LP 1981. Easy to Love, SteepleChase 1160

LP 1982. Plays Europe, Turning Point  90982

CD 1983. Impressions, SteepleChase 31173

CD 1989. Capital Hill, Muse Records 5384

CD 1990. The Buck Stops Here, Muse Records 5416

CD 1991. I’m Beginning to See The Light, Muse Records 5449

CD 1992. Impulse, Muse Records 5483
CD 1992. Tenor Conclave (avec Von Freeman et Teddy Edwards), Timeless 764 018

CD 1997. Northsea Festival, SteepleChase 37035/36

CD 2000. Uh Huh! Buck Hill Live at Montpelier, Jazzmont 02

CD 2006. Relax, Severn Records 0039


Sideman

CD1958. Charlie Byrd, Jazz At The Show Boat ou Byrd’s World!, Riverside 9448

CD 1959. Charlie Byrd, Byrd in the Wind, Riverside 9449

LP 1964. Charlie Byrd, In, Fontana101/683 251 JCL

CD 1973. Alan Hauser Quartet & Quintet, No Samba, Bomba Records 24081

LP 1975. Harold Rogues & Jar Series, Bicentennial Edition, Note On Label

LP 1978. Washington Jazz Ensemble, Washington Jazz Ensemble, Alan Hauser Records

LP 1982. Soesja  Citroen, Key Largo Turning Point 10782

CD1989. Shirley Horn, Close Enough for Love, Verve 837 933-2

CD 1991. Shirley Horn, You Won’t Forget me, Verve 847 482-2

CD 1991. Shirley Scott, Great Scott!, Impulse! A67

CD 1995. Shirley Horn, The Main Ingredient, Verve 314 529 555-2

CD 1998. Shirley Horn, I Remember Miles, Verve 557 199-2

CD 2009. Shirley Horn, The Swingin Shirley Horn, Verve 06007


VIDEOS

2004. Ron Kearns Sextet with Buck Hill-Tenor Madness- Live at the East Coast Jazz Festival

https://www.youtube.com/watch?v=p_fmhlqcx8o


2008. Buck Hill à Montpelier (USA)

https://www.youtube.com/watch?v=SSmUMWX6u7Q

2012. 
Buck Hill au New Deal Cafe in Greenbelt,
https://www.youtube.com/watch?v=4zABGzylG-c


*