pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

Larry Coryell

19 fév. 2017
4 février 1943, Galveston, TX - 19 février 2017, New York, NY
© Jazz Hot n°679, printemps 2017

Larry Coryell at Ronnie Scott's, 10 june 2008 © David Sinclair



Larry Coryell, de son vrai nom Lorenz Albert Van DeLinder III, est décédé d’un arrêt cardiaque, le 19 février à New York, à l’âge de 74 ans. Virtuose de la guitare, il a planté les graines de ce qui allait devenir le style guitare-fusion. Contemporain de Jimi Hendrix, il a toujours considéré que ce qu’il faisait, au milieu des années 60, serait le son de demain. Et Jimi Hendrix lui donna raison. Avec plus de cinquante albums au compteur, il est, par la nature même de la musique exposée tout au long de sa carrière, un maillon essentiel de la guitare jazz de cette fin du XXe siècle et de ce début du XXIe.





Au commencement, Larry Coryell est un musicien de rock. Son professeur lui fait très vite découvrir Johnny Smith, Les Paul, Barney Kessel et Tal Farlow. La complexité des accords et les lignes mélodiques développées le séduisent instantanément. En 1966, après un dernier opus rock-psychédélique avec les Free Spirits, il monte dans le train du jazz en intégrant le groupe de Chico Hamilton, en remplacement de Gabor Szabo.

La reconnaissance arrive lorsqu’il rejoint le quartet de Gary Burton (vib). A partir de cet instant, Larry Coryell fusionne les sonorités rock avec les harmonies du jazz. Son jeu intègre de plus en plus des lignes rapides dans l’esprit de John Coltrane. Il n’est pas surprenant de le voir se produire aux côtés de Jimmy Garrison (b) et Elvin Jones (dm), la rythmique de Coltrane sur Lady Coryell, son premier album. Bernard Purdie apportera sa touche funk à Coryell, avant que le Texan ne réussisse sa première opération fusion (Spaces).

Larry Coryell et Philip Catherine, Festival Jazz Middelheim d'Anvers, 16 août 2012 © Pascal Kober


Sur ce troisième opus, Spaces, sont présents: Miroslas Vitous (b), Billy Cobham (dm), Chick Corea (p) et John McLaughlin, la crème de ce que fût le jazz fusion. L’album offre de magnifiques échanges entre les deux guitaristes qui apportent un vent de fraîcheur et vont permettre à ce style de se pérenniser avec des guitaristes comme Al Di Meola, Pat Metheny, Joe Beck, Bill Connors ou Mick Goodrick.

La décennie 70 voit Coryell se poser un peu musicalement. Il bénéficie du soutien du groupe Oregon avec Ralph Towner (g) pour des moments plus apaisés (The Restful Mind) dans un style qui sera plus tard développé par le label ECM.

En 1973, il crée the Eleventh House avec Randy Brecker (tp), Mike Mandel (kbds), Danny Trifan (b) et Alphonse Mouzon (dm). Un groupe dans la mouvance des Mahavishnu Orchestra, Retrun to Forever ou Weather Report. L’impact de Miles Davis se traduit un peu plus sur la scène jazz. Les collaborations avec les vedettes de ce «new jazz» vont se perpétuer.

En 1976, il se produit avec Philip Catherine (g). Le Belge est lui aussi dans cette mouvance fusion et donne une excellente réplique à l’Américain sur Twin House. Il en va de même de Joe Beck et John Scofield sur le magnifique Tributaries, un incontournable, avec ces deux anciens accompagnateurs de Miles.

A partir des années 80, il revient à un son plus ouaté dans l’esprit de ses inspirateurs. Il délivre de nombreux opus d’un niveau élevé comme Shining Hour ou Together en duo avec la regrettée Emily Remler. Eternel explorateur des sons, il vit une période soul avec des albums pour le label CTI (Fallen Angels) et replongera dans les ambiances indiennes et éthérées (Moonlight Wispers), s’exprimera dans le classique (Plays Ravel & Gershwin) et le brésilien, s’épanchera sur le blues et le organ combo (The Power Trio) reviendra au jazz straight ahead (Monk, Trane, Miles & Me) et gardera une passion pour le jazz fusion (Spaces Revisited), qu’il partage sur disque avec ses fils Murali et Julian (The Coryells).


Au-delà du jazz, Larry Coryell a fait évolué l’instrument. Ses quêtes incessantes ont impacté son phrasé et donné à son expression une richesse intense qui ont fait évolué le jazz véhiculé par la guitare.

Michel Maestracci
Photos David Sinclair et Pascal Kober



*

DISCOGRAPHIE
Leader-Coleader


CD 1968. Lady Coryell, Vanguard 19051
CD 1969. Coryell, Vanguard 66124
CD 1970. Spaces, Vanguard 92016
CD 1971. At the Village Gate, Vanguard 519041
CD 1971. Fairyland, Philips 6369411
CD 1971. Barefoot Boy, BGPM 269
CD 1972. Offering, Vanguard 79319
CD 1973. The Real Great Escape, Vanguard 230
CD 1974. Introducing the Eleventh House with Larry Coryell, Vanguard 519062
CD 1974. At Montreux, Larry Coryell & the Eleventh House, Vanguard 79410
CD 1975. Planet End, Vanguard 79367-2
CD 1975. Level One, Larry Coryell & the Eleventh House, Arista 06696 774
CD 1976. Twin House, avec Philip Catherine, Atlantic 50342
CD 1976. Two for the Road, Larry Coryell/Steve Khan, Wounded Bird 4156
CD 1977. Back Together Again, Atlantic 79600-4
CD 1978. Splendid, avec Philip Catherine, Elektra 52086
CD 1979. Tributaries, Novus 83072
CD 1979. Return, Vanguard 23045
CD 1984. Comin’ Home, Muse 5303
CD 1985. Equipoise, Muse 5319
CD 1985. Together avec Emily Remler, Concord Jazz 289
CD 1987. Toku Do, Vogue 6000604
CD 1989. Shining Hour, Vogue 6006032
CD 1990. Dragon Gate, Shanachie 97005
CD 1991. Twelve Fret to One Octave, Shanachie 97015
CD 1992. Live from Bahia, CTI 7001482 2090
CD 1993. Fallen Angels, CTI 1014-2
CD 1994. I’ll Be Over You, CTI 7001238
CD 1996. Skteches of Coryell, Shanachie 5024
CD 1997. Spaces Revisited, Sanachie 5033
CD 1998. Cause and Effects, Tone Center 40022
CD 1998. Private Concert, Acoustic Music 319 1159-2
CD 1999. Monk, Trane, Miles and Me, HighNote 7028
CD 2000. Coryells, Chesky JD 192
CD 2000. New High, Highnote 7052
CD 2001. Count’s Jam Band Reunion, Tone Center 4052
CD 2001. Inner Urge, HighNote 7064
CD 2003. Three Guitars, Larry Coryell/Badi Assad/John Abercrombie, Chesky 248
CD 2003. The Power Trio- Live in Chicago, HighNote 7109
CD 2004. Tricycles, Favored Nations 7020
CD 2005. Electric, Chesky 308
CD 2006. Laid Back & Blues–Live at The Sky Church in Seattle, Rhombus 7066
CD 2006. Traffic avec Victor Bailey & Lenny White, Chesky 322
CD 2008. Impressions-The New York Sessions, Chesky 337
CD 2009. Earthquake at the Avalon, In-Akustik 9092
CD 2011. Montgomery, Patuxent Music 49802162
CD 2011. With The Wide Hive Players, Wide Hive 0305
CD 2013. The Lift, Wide Hive 0309
CD 2015. Heavy Feel, Wide Hive 0325

VIDEOS

Larry Coryell & the Free Spirits
https://www.youtube.com/watch?v=Z_JrDWEpgxU


Larry Coryell/Gary Burton
https://www.youtube.com/watch?v=f7BKXtMCuRM

«Autumn Leaves»-Larry Coryell/Larry Carlton/John Scofield/John Abercrombie/Tal Farlow
https://www.youtube.com/watch?v=1rsGjeYwMrE


Larry Coryell at the Jimi Hendrix 69th Birthday Celebration «Blue Monk»
https://www.youtube.com/watch?v=PH0XVEG-kGE


Larry Coryell «
She's Leaving Home»,  «Giant Steps», etc.
Solo performance at the Glenridge Theatre in Sarasota, FL on Jan 11, 2014
https://www.youtube.com/watch?v=NrdA5Asu4Ec


*