Err

bandeau-anniv-2020.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

John Blake Jr.

15 août 2014
3 juillet 1947, Philadelphie (PA, USA) – 15 août 2014, Philadelphie (PA, USA)
© Jazz Hot n°668, été 2014



Le violoniste de jazz John Blake, Jr., s’est éteint le 15 août 2014 à l’âge de 67 ans.

Né John Edward Blake le 3 juillet 1947 à Philadelphie, il apprend à jouer du violon à l’âge de 9 ans. Il étudie à la West Virginia University à Morgantown, en Virginie-Occidentale, dont il est le premier Afro-américain à en sortir diplômé en 1969. Puis il part étudier à l’Institute for Advanced Musical Studies de Montreux où il s’intéresse à la musique traditionnelle de l’Inde de l’est.

De retour à Philadelphie, il travaille avec des orchestres, joue dans des églises et des clubs. Tout au long de sa carrière, John Blake enregistre en sideman. Citons quelques collaborations fameuses : Mongo Santamaria (Fuego, 1973, Vaya Records), Archie Shepp (Attica Blues, Impulse, 1972; Cry of My People, Impulse, 1973), Norman Connors (You Are My Starship, Buddha Records, 1976; Saturday Night Special, Buddha Records, 1976), Buster Williams (Dreams Come True, Buddha Records, 1980), Cecil McBee (Flying Out, India Navigation, 1982), James Newton (James Newton, Gramavision, 1983; Luella, Gramavision, 1984; African Flower, Blue Note, 1985) ou encore Steve Turre (Fire & Ice, Stash Records, 1988; Right There, Antilles Records, 1991).

A la fin des années 1970, il rejoint Grover Washington, Jr. (1976-1979) qui lui fait gagner une certaine notoriété. En plus des tournées, il enregistre Live At The Bijou (Kudo, 1978), Reed Seed (Motown, 1978), Paradise (Electra, 1979) et Baddest (Motown, 1981). En 1979, il fait partie du groupe de McCoy Tyner avec qui il reste jusqu’en 1984. Il enregistre Horizon (Milestones, 1980), La Leyenda de la Hora (Columbia, 1982) et N.Y.- Montreux Connection (Columbia, 1982). A cette même époque, il commence une carrière en leader. Il enregistre des disques salués par la critique, n’hésitant pas à faire appel à Grover Washington, McCoy Tyner et d’autres musiciens de la scène de Philadelphie comme Charles Fambrough. Citons Maiden Dance (Gramavision, 1983), Twinkling Of An Eye (Gramavision, 1985), Rhythm and Blu (Gramavision, 1986), Adventures Of The Heart (Gramavision, 1987), A New Beginning (Gramavision, 1988), Quest (Sunnyside Record 1992), Epic Ebony Journey (KNM, 1997), Kindred Spirits (2000) et The Traveler (2007, autoproduit). Dans ses disques, il apparaît comme un compositeur et un arrangeur prolifiques.

En 1975, il compose la musique du ballet A City Called Heaven interprété par le Arthur Hall Afro-American Dance Ensemble. En 1976, son fils Johnathan naît. Blake l’initie au jazz dès le plus jeune âge et sera fier de le voir jouer à ses côtés à la batterie. Respecté par ses pairs comme l’un des plus grands violonistes de jazz, dans la lignée de Eddie South et Stuff Smith, il accorde une grande place à l’enseignement et devient un éducateur très actif. Regina Carter (dont il a produit l’album Reverse Thread, chez E1Music, en 2010), Jeremy Kittel (Turtle Island Quartet) ou encore Sara Caswell (Esperanza Spalding) comptent parmi ses élèves. Il a enseigné à l’University of the Arts à Philadelphie, à la Manhattan School of Music de New York City et donné des conférences à la Berklee College of Music de Boston.

John Blake a co-écrit avec la violoniste Jody Harmon, adepte de la méthode Suzuki, le livre de méthode Jazz Improvisation Made Easy, aujourd’hui utilisé dans les écoles de musique de Philadelphie. En 2005, l’association Chamber Music America lui commande A Celebration of Fiddle Music from Africa to America pour retracer l’histoire de la relation des Afro-Américains au violon. L’ensemble explore les instruments à cordes africains et européens. Cette composition été donnée à Philadelphia, New York et Washington.

Blake laisse sa femme Barbara, son fils Johnathan, ses filles Beverly Blake Woodson et Jennifer Blake Watson, ses sœurs Vivian Carson et Charlotte Blake-Alston, et ses frères Alan and Elliot Blake.

Mathieu Perez



Sélection discographique

Leader

LP 1983. Maiden Dance, Gramavision 8309
LP 1985. Twinkling Of An Eye, Gramavision 18-8501

LP 1986. Rhythm and Blu, Gramavision 18-8608-1 (avec Didier Lockwood et Michael Urbaniak)

LP 1987. Adventures Of The Heart, Gramavision 18-8705

LP 1988. A New Beginning, Gramavision 18-8808

CD 1992. Quest, Sunnyside Record SSC 1058

CD 1997. Epic Ebony Journey, JKNM Records AS89893 (avec Avery Sharpe)

CD 2000. Kindred Spirits, Spirit Records (avec Sumi Tonooka)

CD 2007. The Traveler (autoproduit)


     

Sideman

LP 1972. Archie Shepp, Attica Blues, Impulse 9222
LP 1973. Mongo Santamaria, Fuego, Vaya Records 18

LP 1973. Archie Shepp, Cry of My People, Impulse 9231

LP 1976. Norman Connors, You Are My Starship, Buddha Records 5655

LP 1976. Norman Connors, Saturday Night Special, Buddha Records 5643

LP 1978. Grover Washington, Jr., Live At The Bijou, Kudo 3637M2

LP 1978. Grover Washington, Jr., Reed Seed, Motown 910R1

LP 1979. Grover Washington, Jr., Paradise, Electra 6E182

LP 1980. McCoy Tyner, Horizon, Milestones 9094

LP 1980. Buster Williams, Dreams Come True, Buddha Records 5728

LP 1981. Grover Washington, Jr., Baddest, Motown 9940A2

LP 1982. McCoy Tyner, La Leyenda de la Hora, Columbia 37375

LP 1982. McCoy Tyner, N.Y.- Montreux Connection, Columbia 37652

LP 1982, Cecil McBee, Flying Out, India Navigation 1053

LP 1983. James Newton, James Newton, Gramavision 8205

LP 1984. James Newton, Luella, Gramavision 8304

LP 1985. James Newton, African Flower, Blue Note 85109

LP 1988. Steve Turre, Fire & Ice, Stash Records 7

CD 1991. Steve Turre, Right There, Antilles Records 314-510040-2