pubentetesite
Liens
Rechercher   Retour

Pascal Kober

Rédacteur et photographe
son site

Journaliste, photographe, renifleur du temps

« De Miles à Toots, de Betty Carter à Aziza Mustafa Zadeh, des steppes russes aux cieux caraïbes, de tournées en festivals, plus de quarante ans déjà que je parcours les territoires du jazz. Trente ans ans déjà que Jazz Hot, plus ancienne revue de jazz du monde (créée en 1935 !) publie mes breakfast interviews, mes chroniques de disques, mes grands reportages et mes photos de musiciens. Texte, photo, journalisme, musique... et toutes ces sortes de choses qui se jouent du temps et gardent trace de la vie. Je les voudrais amateurs. Du latin « qui aime » : le texte sur un carnet de voyage ; la photo « de famille » ; et le journalisme comme une écoute candide des murmures de la planète. La musique, enfin, en respiration et en parfait dilettante. Le photographe ne connait pas ce formidable retour du public juste après l’énoncé final d’un thème. Plaisir du musicien en direct. Or, au fond, au-delà des diverses formes d’expression, il s’agit bien d’abord de plaisirs. »

La curiosité, comme « une forme brute de la créativité »

Pascal KoberPascal Kober travaille depuis les années 1980 dans le monde du journalisme, de l’image et de l’édition, après un master en communication à l’école supérieure d’art de Metz où il imagine le personnage du « renifleur du temps ».

Son parcours professionnel débute dans les magazines spécialisés sur la photographie : Photo Reporter, PhotoMagazine et Photographies Magazine notamment. Il collabore ensuite comme journaliste et photographe indépendant avec de nombreux titres de presse, depuis Le Monde jusqu’à Vogue, en passant par Grands Reportages, Science & Nature, L’Expansion, L’Équipe Magazine, Géo, Chasseur d’Images, Science et Vie et, à l’étranger, des magazines comme Adventure (Pays-Bas), Alp, Atlante et Avventura (Italie), DownBeat (USA) ou encore le Basler Zeitung (Suisse).

Il développe des sites Internet dès les années 1990 (Glénat, Maison de la photographie, etc.), réalise plusieurs expositions photographiques en tant qu’auteur (Libres imposés, la galerie de portraits ; Jazz(s), mes amours, mes voyages, etc.) ou en tant que commissaire d’exposition, principal ou associé (Cœœurs d’ouvriers, Les Alpes de Doisneau), assure pendant quelques années une formation au reportage photographique dans le cycle de préparation aux écoles de journalisme de l’Institut d’études politiques, signe des chroniques radiophoniques (Radio France) et des émissions de télévision (France 3) et co-signe plusieurs ouvrages de librairies : Objectif voyage (guide de la photo en voyage et beau livre illustré, Glénat, 1990), La fabuleuse histoire de l’aiguille du Midi (STMB-Thétys, 1992, éditions en français, anglais et japonais), Citadelles d’altitude (Didier Richard, 1995), Le manuel du routard (Hachette, 1994, 1995, 1996,1997 et 1998), Jazz, la photographie (Comp’Act 1996), Dictionnaire encyclopédique des Alpes (directeur éditorial, éditions Glénat, 2006), Les Alpes de Doisneau (éditions Glénat, 2012), etc.

Pascal Kober dirige aujourd’hui la revue européenne L’Alpe, consacrée aux cultures et aux patrimoines, publiée par les éditions Glénat et le Musée dauphinois, et qu’il a créée en 1998 avec Hervé Frumy, Jean Guibal, André Pitte et Dominique Vulliamy. Ce trimestriel thématique, véritable OVNI dans le monde de la presse ;-) fait partager au grand public, sous la responsabilité d’une équipe de journalistes, les recherches d’auteurs, scientifiques, chercheurs et universitaires, complétés par des contributions d’institutions culturelles (musées, bibliothèques, etc.). La revue dessine ainsi au fil du temps une carte de l’océan des savoirs sur ce territoire. En privilégiant l’information exigeante et une iconographie qui dépasse les chromos pour s’intéresser à l’envers du décor.

Il poursuit par ailleurs sa collaboration avec Jazz Hot depuis 1988. Il continue de réaliser en parallèle (et selon ses envies ;-) des reportages en free-lance sur ses sujets de prédilection : jazz, musiques, voyages, nouvelles technologies, arts et cultures.

Les langoureuses mélodies de la bossa nova et la note bleue du jazz de sa basse acoustique au sein de son Alzy Trio esquissent une petite forme de jardin secret.

Photo Pascal Kober © Jacques-Marie-Francillon by courtesy


http://www.pascalkober.com
http://www.alzy.info